ALEXIS

Oeuvre

Titre : ALEXIS
Autre(s) titre(s) :
  • L'ERREUR D'UN BON PÈRE
Auteur(s) :
Compositeur :

Sources

Alexis ou L'Erreur d'un bon père, comédie en 1 acte et en prose mêlée d'ariettes, Paris, chez l'auteur, 1798.
BM Avignon, Patrimoine musical, 4° M. 17.

Représentation(s)

Compte rendu : 

La pièce fait partie du répertoire théâtral de 624 pièces que se propose de faire jouer, pour la saison 1813-1814, le directeur breveté du 39e arrondissement théâtral Singier.

Compte rendu : 

L'œuvre fait partie du répertoire de la troupe du théâtre de Béziers, dirigée par Alexandre Galland, pour l'année théâtrale 1822-1823.

Compte rendu : 

L'œuvre fait partie du répertoire de la troupe du directeur Sélignan pour l'année 1815-1816.

Compte rendu : 

La pièce fait partie du répertoire du directeur Julien, pour l'année théâtrale 1812-1813.

Compte rendu : 

En 1813, l'œuvre fait partie du répertoire théâtral de la troupe ambulante du 34e arrondissement théâtral correspondant à la Charente, la Corrèze, la Dordogne et la Haute-Vienne.

Compte rendu : 

L'œuvre fait partie du répertoire de la troupe du directeur Sélignan pour l'année théâtrale 1817-1818.

Troupe : Jeunes Artistes de Faivre et Luat

Sources : 

AD Lot, 1 PER Art. 1. Journal agricole, politique, administratif et littéraire du département du Lot, 19 février 1807.

Compte rendu : 

François joue le rôle d'Ambroise à Cahors, et "en fait beaucoup".


Défaut(s) de type : Travail et interprétation - Surjouer

Troupe : Jeunes Artistes

Sources : 

Les Jeunes Artistes ont commencé la soirée par l'Habitant de la Guadeloupe.

Sources : 

La pièce est jouée par la troupe du directeur Sélignan, aux frais de 108 F 40 pour une recette de 510 F 45.

Interprète(s) :
Sources : 

AD Gard, JR 356/2, Journal du Gard, 28 août 1813, n°448.

Compte rendu : 

La pièce à été jouée le même soir que L'Opéra Comique et Maison à Vendre.

" M.lle Cazal, que nous ne jugerons effectivement que comme chanteuse, a fait entendre une voix agréable, flexible, un peu sourde dans le bas, mais éclatante et belle dans les tons hauts ; elle chante la roulade avec beaucoup de facilité ; elle exécute enfin parfaitement, si l'on peut s'exprimer ainsi, la partie mécanique du chant : avec plus d'ame, plus d'expression, elle ne laisserait rien à désirer sous ce rapport, et gagnerait beaucoup d'un autre côté. Mais ce que nous indiquons là ne s'acquiert pas.

M. Laberthe, haute-contre, Philippe et Gavaudan, a joué dans tous les pièces que nous avons citées, et n’a été déplacé nulle part, quoiqu’il y ait des rôles qui ne soient pas précisément de son emploi. Cet acteur parait avoir l’usage de la scène ; sa voix et son jeu, sans offrir rien de bien saillant, se prêtent à différens tons, et il ne peut qu’être d’une grande utilité. "

" M. Juliet fils, Trial-Laruette, n’a joué encore que le rôle d’Ambroise, dans Alexis ou l’Erreur d’un bon Père ; il y a montré beaucoup de gaieté, du naturel et de l’aisance. Néanmoins sa jeunesse et sa vivacité contrastaient un peu trop avec le personnage de vieux jardinier. On peut d’autant plus supporter un pareil reproche, qu’on est bien sûr de se corriger d’un défaut de cette nature. "

 

Sources : 

La pièce est jouée par la troupe du directeur Sélignan, aux frais de 106 F 60 pour une recette de 73 F 15.

 
Compte rendu : 

La pièce est jouée par la troupe secondaire du 34e arrondissement théâtral dirigée par Deresmond, aux frais de 48F pour une recette de 265F35.

Compte rendu : 

L'œuvre est jouée par la troupe dirigée par Cocatrix de Franlieu. La représentation engendre des frais de 79,55F pour une recette de 91,50F.

Compte rendu : 

L'œuvre est jouée par la troupe dirigée par Cocatrix de Franlieu. La représentation engendre des frais de 37,05F pour une recette de 102,80F.

Compte rendu : 

L'œuvre est jouée par la troupe dirigée par Cocatrix de Franlieu. La représentation engendre des frais de 178,05F pour une recette de 375,20F.