Salle des spectacles

Salle

Nom : Salle des spectacles

Autre(s) nom(s) :Ancienne église des Jacobins
Ville : Carcassonne
 

Carte

Commentaire

La salle des spectacles de Carcassonne prend place, en 1795, dans l'ancienne église des Jacobins. C'est un sieur Jean Ambry, plâtrier, qui acquiert cet édifice par enchères, le 24 germinal an III (2 avril 1795), pour la somme de 30 200 livres. En l'an V (1797), Benoît Faral et André Hertz s'associent comme acquéreurs et propriétaires "pour égales portions" "de la salle de spectacle nouvellement construite". Ils accordent un bail à trois artistes dramatiques, pour un an, à compter du 1er floréal an V (20 avril 1797). Le prix du bail est de 4 000 francs. En 1806, ce théâtre est le seul de Carcassonne et "est infiniment commode et parfaitement décoré", quoi qu'il ne rapporte pas de revenus suffisants pour entretenir une troupe fixe autrement que pour les 6 mois d'hiver. En 1812, Hertz abandonne la propriété du théâtre, qu'il vend à Pierre Marsal, mais il est à nouveau propriétaire en 1838 au moins. Puis, plus tard, en 1844, Alexis Léopold Verguet et Casimir Courtejaire sont les nouveaux propriétaires de cette salle. Cependant, cette propriété commune est émaillée par la mésentente entre les deux hommes, que les litiges portent parfois au tribunal.

Description architecturale

Une église avec sa nef, son transept, son abside. Y est accolé un couvent qui sert de maison aux propriétaires. Une porte intérieure communique directement du théâtre à la maison des propriétaires. En 1838, le propriétaire Hertz demande à ce que cette porte soit "constamment ouverte avec le droit de passage pour lui, sa femme, son fils et sa domestique, sans aucune rétribution".

Décor et accessoire

La salle comporte, en 1797, "neuf décorations et leurs accessoires".

Règlement de police