L'OPÉRA COMIQUE

Oeuvre

Titre : L'OPÉRA COMIQUE
Auteur(s) :
Famille de genre : _
Genre : 

Sources

L'Opéra-Comique, opéra-comique en 1 acte et en prose mêlé d'ariettes, Paris, Huet, an VI.
BNF, 8-YTH-13074.

Représentation(s)

Compte rendu : 

La pièce fait partie du répertoire théâtral de 624 pièces que se propose de faire jouer, pour la saison 1813-1814, le directeur breveté du 39e arrondissement théâtral Singier.

Sources : 

AD Maine-et-Loire, Affiches d'Angers, 22 ventôse an VIII.

Interprète(s) :
Sources : 

AD Somme 743 PER2

Journal de la Somme du samedi 24 mai 1806, n°21

Compte rendu : 

Mme ROLANDO y joue le rôle de Laure.

Troupe : Jeunes Artistes

Sources : 

Les Jeunes Artistes ont commencé la soirée en interprétant Deux frères désunis.

Troupe : Jeunes Artistes

Sources : 

Les Jeunes Artistes ont commencé la soirée en interprétant La Belle Arsène.

18/06/1811 / _ / Laon

Compte rendu : 

La pièce est précédée d'une représentation du Diable a Quatre.

"L'Opéra-Comique et le Diable à Quatre, ont été joués, mardi dernier, avec beaucoup d'ensemble. Une musique charmante, et qui fut parfaitement exécutée, donne encore infiniment de relief à cette dernière pièce, l'une des meilleures de Sedaine, et incontestablement le plus gai de tous ses ouvrages."

Journal du département de l'Aisne, n° 534, 20 juin 1811

 

Interprète(s) :
Sources : 

AD Gard, JR 356/2, Journal du Gard, 28 août 1813, n°448.

Compte rendu : 

La pièce à été jouée le même soir que Maison à Vendre et Alexis ou l'Erreur d'un bon Père.

" M.lle Cazal, que nous ne jugerons effectivement que comme chanteuse, a fait entendre une voix agréable, flexible, un peu sourde dans le bas, mais éclatante et belle dans les tons hauts ; elle chante la roulade avec beaucoup de facilité ; elle exécute enfin parfaitement, si l'on peut s'exprimer ainsi, la partie mécanique du chant : avec plus d'ame, plus d'expression, elle ne laisserait rien à désirer sous ce rapport, et gagnerait beaucoup d'un autre côté. Mais ce que nous indiquons là ne s'acquiert pas.

M. Laberthe, haute-contre, Philippe et Gavaudan, a joué dans tous les pièces que nous avons citées, et n’a été déplacé nulle part, quoiqu’il y ait des rôles qui ne soient pas précisément de son emploi. Cet acteur parait avoir l’usage de la scène ; sa voix et son jeu, sans offrir rien de bien saillant, se prêtent à différens tons, et il ne peut qu’être d’une grande utilité. "

 " M. Chevalier, dans l’emploi de Martin, était déjà connu, et nous avons eu l’occasion de faire son éloge, vers la fin de la dernière année théâtrale. "

 

Troupe : Troupe des comédiens français de Dugarron

Compte rendu : 

Cette pièce, jouée par la troupe de Degarron avec une autre œuvre lors de la même soirée, a engendré pour la compagnie des frais de 78,75F pour 30F de recettes.

Sources : 

La pièce est jouée par la troupe du directeur Seligman, aux frais de 95 F 55 pour une recette de 260 F 70.

Troupe : Troupe des comédiens français de Dugarron

Compte rendu : 

Cette pièce est jouée par la troupe de Degarron aux frais de 74,25F pour 41,75F de recettes.