SAINT-FIRMIN

Civilité

Sexe : Homme
Nom : SAINT-FIRMIN

Bibliographie

Il est comédien dans la troupe de M. COCATRIX-DE-FRANLIEU, propriétaire du privilège des spectacles du 10 ème arrondissement théâtral.

St.-Firmin est engagé par Cocatrix de Franlieu au cours du mois de mars 1809 afin d'occuper les emplois nommés "laruette" ainsi que "Juliette". La décision est connue grâce à une lettre envoyée par le directeur, destinée aux rédacteurs du Journal des Deux-Sèvres, afin d'annoncer la réunion des personnes nécessaires à la constitution d'une troupe "d'opéra comique" prévue pour se produire à Niort à partir du mois de mai.

Avant 1809, il a probablement exercé à Toulon, lieu de son dernier séjour avant de se produire à Niort.

Le 13 mai 1809, le Journal des Deux-Sèvres reconnaît dans St.-Firmin "un acteur consommé, un homme qui est tout entier aux rôles qu'il joue". Puis déplore cependant qu'on "pourrait peut-être lui reprocher de prendre quelquefois la caricature pour le naturel, et de trop appuyer sur les ridicules ou les défauts des personnages qu'il représente."

Carrière théâtrale